Traditions

Revision du 04/12/2018
Ici sont répertoriées une partie des traditions des Sha’Aree.
(Attention ces traditions sont des interprétations et sont inspirées des éléments offerts par le jeu, elles ont prétention à êtres seulement appliquées au sein de l’ordre. Ceci dit, elles sont en libre usage et peuvent êtres connues de tout Draeneï lié aux Sha’Aree)

-Rites de passage de palier:

Ha’llari: permet d’accéder au rang d’aspirant.

Le Draenei intéressé se présente et explique les raisons qui le pousse à rejoindre les Sha’Aree, il sera relancé si nécessaire pour préciser sa pensée au cours d’un dialogue avec le Primat ou l’Archonte. Ensuite c’est au tour des Sha’Aree de se présenter en détail, c’est à dire. Leurs aspirations en tant que groupe, le relation vis à vis de l’exodar et enfin leur fonctionnement notamment les traditions, le Primat, l’archonte et le triumvirat. Si les étapes qui précèdent cet instant ne sont pas le Ha’llari à proprement parler, elles sont indispensable pour s’assurer que le Draenei prenne conscience de sa décision, il lui sera alors remis le tabard des Sha’Aree, l’insigne d’Aspirant et un cristal de communication pour symboliser son adhésion à l’ordre en tant qu’Aspirant.

Ma’Talaad: nécessaire pour réaliser le Ja’al.

L’un des premiers des rîtes instauré au sein de l’ordre, celui-ci en appelle à la force mais également à l’intelligence des aspirants. Ceux-ci doivent affronter un maître de l’Ordre en prouvant leur valeur. L’affrontement peut avoir lieux en duel un contre un. Mais généralement, le Maître affronte deux aspirants pour juger leur esprit de cohésion. L’unité apportant la victoire.
Le combat doit être supervisé par le Primat ou l’Archonte.

Ja’al: permet de devenir un membre à part entière des Sha’Aree.

Le rituel d’intégration des nouveaux membres à la fin de la période d’essai. Il a lieu sur un territoire Draeneï (Exodar, Shattrath, etc), le(s) aspirant(s) font face aux Sha’Aree, en arc de cercle si l’aspirant est seul.

Le Primat prends alors la parole pour résumer en quelques mots les premiers pas de l’aspirant au sein de l’ordre puis expliquera qu’il lui est proposé de rejoindre définitivement les Sha’Aree. Le Primat demandera alors a chaque Sha’Aree s’il accepte d’avoir l’aspirant comme membre de l’ordre et les points sur lesquels il pourrait s’améliorer afin de s’intégrer encore mieux à l’ordre.

Une fois que le tour est fait, le Primat adouble l’aspirant qui sera ensuite accueilli plus spirituellement par l’Archonte et enfin par tous les membres avec des boissons et quelques jeux.

Consul’Ahtal: permet de devenir membre du Triumvirat

Le Primat, l’archonte et les membres en vie du Triumvirat se rassemblent à l’écart des membres de l’ordre pour choisir à la majorité la personne la plus apte à prendre des décisions bénéfiques à l’ordre. Le nombre de membre du Triumvirat est limité à trois membres d’origines distinctes. Leur implication au seins de l’ordre n’est pas évidente en façade mais ce sont bien eux qui prennent les décisions importantes impliquant l’orientation de l’ordre, le choix des alliances et ses objectifs. Ils peuvent également prendre la décision de modifier les traditions.

La personne choisie est prévenue à l’avance pour savoir si elle est prête à accepter la responsabilités ainsi que la prévenir de l’importance des membres du Triumvirat. Si cette dernière accepte, sa nomination sera alors annoncée devant les membres de l’ordre avec un rappel rapide des fonctions et responsabilités du poste.

Sestam’Liys: choix et rite à respecter pour devenir le Primat

Le primat est choisi par le Triumvirat et l’Archonte parmi les membres de l’ordre, le choix se fait lors d’une réunions tenue à huis clos.
Le rôle de Primat ne peut être endossé que par un(e) combattant aguerri le plus souvent en première ligne pour guider les membres de l’ordre. (Redresseur de tords, Shar’Araad)
Le déroulement de la cérémonie a lieu avec les membre du triumvirat et l’Archonte face aux membres de l’ordre. Débute alors un rappel du triumvirat sur les responsabilités et le rôle que doit remplir le Primat, et ce devant tous les Sha’Aree réunis. Une fois ceci fait, l’Archonte (si en vie) s’avance pour appeler la personne choisie, lui demandant si elle accepte l’honneur, et le rôle qui lui est confié. Si la personne accepte et que nul n’émet d’opposition justifiée, la personne concernée sera désignée Primat Temporaire.

Le Primat intérimaire devra alors… (en cours d’écriture)
Le Primat sera accueilli comme Primat des Sha’Aree et recevra alors l’insigne correspondant.

Lya’Dus: choix et rite à respecter pour devenir l’Archonte

L’Archonte est choisi par le Triumvirat et le Primat parmi les membres de l’ordre, le choix se fait lors d’une réunions tenue à huis clos.
Le rôle d’Archonte ne peut être endossé que par un(e) Anachorète dont la foi, les connaissances scientifiques et en la lumière sont évident. (Prêtre, Paladin sacré)
Le déroulement de la cérémonie a lieu avec les membre du triumvirat et le Primat face aux membres de l’ordre. Débute alors un rappel du triumvirat sur les responsabilités et le rôle que doit remplir l’Archonte, et ce devant tous les Sha’Aree réunis. Une fois ceci fait, Le primat (si en vie) s’avance pour appeler la personne choisie, lui demandant si elle accepte l’honneur, et le rôle qui lui est confié. Si la personne accepte et que nul n’émet d’opposition justifiée, la personne concernée sera désignée comme Archonte temporaire.

L’archonte intérimaire devra alors effectuer une retraite afin de se préparer mentalement, cette dernière peut durer plusieurs jours, initialement le lieu choisi pour la retraite était le temple de Karabor. Depuis elle doit être effectuée dans un autre temple important ou celui de la Draenor alternative.

Lors de son retour l’Archonte intérimaire sera accueilli comme Archonte des Sha’Aree et recevra alors l’insigne correspondant.

 

-Rituels généraux:

Jed’hin: art martial Draeneï

Combat d’entraînement à mains nues, sans armure avec une toge traditionnelle. Les règles imposent la rigueur et le respect que peut demander tout art martial. (Règles détaillées ici)

Tuul’Aani: entrainement au combat non-létal

Les combattants se font face et se saluent, d’un signe de tête ou d’une inclinaison du buste, Ils se rapprochent alors pour échanger leurs armes afin que leur adversaire puisse l’évaluer, ils s’éloignent enfin l’un de l’autre pour se mettre en garde prêt à se battre.
Le duel se déroule alors suivant les règles hrp choisies, lancés de dés/feeling/etc.
Lorsqu’un des deux combattants admettra sa défaite ils reprennent la place qu’il avaient au lancement de l’affrontement et se saluent à nouveau pour marquer la fin de l’entrainement.

Lorsque le Tuul’Aani est réalisé avec des armes, la présence d’un soigneur pour superviser le combat et soigner les blessés est à prévoir.

 

-Rituels des Sha’Aree

Kura’chako: l’ordre ouvre ses portes temporairement a tous

Pour se rapprocher de leurs confrères et dans le cadre d’un échange culturel avec d’autres races d’Azeroth, les Sha’Aree ont décidé d’acceuillir occasionnellement les curieux dans leur camp à l’Exodar.

Autour de quelques boissons et quelques mets typiques l’objectif de cette ouverture est simplement le dialogue et l’échange. Les sujets de discussion les plus courants portent sur l’Ordre en lui même et les différences de compréhension ou appréhension de la lumière. Mais il n’y a pas réellement de restrictions de sujets. Le sujet des sabots, des mélanges utilisées pour les entretenir ou se laver les cheveux peuvent tout aussi bien êtres abordés.

Afin de rester dans le cadre de l’échange et non de la conférence chaque Sha’Aree présent n’échangera pas avec plus de trois ou quatre personnes à la fois.

Uuna’Consor: rassemblement en vue d’une prise de décision

L’ensemble du Triumvirat ainsi que le Primat et l’Archonte se rassemblent au calme. La personne ayant sollicité le rassemblement lance les sujet à aborder en exposant la problématique, une fois que tous ont donné leur avis et aient argumenté vient le temps de la prise de décision.
La décision se prend par vote à main levée la majorité gagnant, l’abstention est refusée en en temps normal le nombre de vote s’élève à 5 obligeant à une prise de décision.
Le rassemblement se termine par une prière à la lumière, lui demandant d’accorder la force de prendre les bonnes décisions. Même si elles peuvent sembler injustifiées.

Kur’Aman: grand rassemblement pour annoncer les informations importantes

Souvent réalisé avant les départs en mission, ou lorsque d’importantes décisions ont étés prise et qu’il faut en faire part à l’ensemble des Sha’Aree. Ce rassemblement se fait au camp avec tous les membres présents, il peut être planifié à l’avance pour rassembler le plus de mode possible.

Ouen Daal: rituel funéraire pour les défuns

Si de par leur orientation martial les Sha’Aree se sont un peu plus habitués à la perte de compagnons la mort n’en reste pas moins un phénomène important. En effet pour les Draeneï la mort n’est pas quelque chose à attendre, ni attendue. C’est une conséquence de la vie mais elle n’est pas bienvenue sachant qu’ils sont une race quasi immortelle, sans horloge biologique comme d’autres races qui leur rappellent qu’ils doivent tirer le meilleur parti de la vie parce qu’elle est courte. Les Draeneï ne peuvent se préparer à la mort de leurs confrères, chaque mort a autant d’impacte qu’elle est aussi soudaine qu’un meurtre ou un accident mortel.

Il est donc important d’accompagner le départ de cette personne ainsi que ses proches pour qu’ils puissent faire leur deuil et supporter cette souffrance.

L’Ouen Daal se déroule suivant un protocole précis. Si la situation le permet le corps sera conservé et transporté jusqu’en Outreterre au temple délabré de l’ordre où est toujours présente un stèle sur laquelle sera déposée le corps.

Les proches pourront alors le veiller pendant une nuit avant que la cérémonie ne débute peu avant le lever du soleil. Une Lieuse d’âmes, ou une Anachorète le cas échéant, commencera la cérémonie par quelques mots pour apaiser les proches avant de commencer un rituel pour apaiser l’esprit du défunt et lui permettre de rejoindre la lumière lors des premières lueurs de l’aube. Son corps disparaîtra alors que son esprits sera purifié pour aller en paix vers la lumière.

 

Ouudaal: prière rapide précédent généralement un combat

Prière rapide pouvant être réalisée par tout membre de l’ordre, sa durée ne doit pas dépasser quelques minutes et se résume le plus souvent à quelques courtes phrases. Elle rappelle régulièrement aux Sha’Aree leur véritable raison d’être, ils luttent pour la lumière.

Devo’Beal: repas décontracté rassemblant les membres de l’ordre

Réalisé entre les missions pour permettre aux membres de l’ordre de se détendre et faire plus ample connaissance, il peut avoir lieu n’importe ou tant que le lieu est considéré comme sûr.