Défense de la Halte de la Destinée

(suite de la trame inter-guilde)

La Halte de la Destinée était harcelée depuis plusieurs jours par des démons, ces derniers semblaient chercher à épuiser ses défenseurs moralement et physiquement, attaquant à toute heure et se retirant rapidement. Se reposer était devenu particulièrement difficile et la nourriture reçue du Vindicaar ne sont que des rations compactes mais nourrissantes, les plus faciles à transporter. La notion de temps, de jour et de nuit semble ne plus exister, seul restait le rythme des combats.

Brusquement les démons se décidèrent à lancer une attaque visant à raser le camp, une première vague de démons déferla alors sur les défenses, les Sancteforge luttèrent alors avec les membres de l’expédition formant un mur face à l’invasion. Ils parvinrent finalement à massacrer tous les démons, ces derniers se battant jusqu’à la mort, aucune retraite n’ayant été envisagée.

Voulant mettre à profit cet avantage les membres de l’expédition on décidé d’avancer, accompagnés par le Draenei Uzonan un des responsables du campement de la Halte, ils se sont alors heurtés à une seconde vague de démons qui ne se laissa pas aisément vaincre blessant ou brulant plusieurs expéditionnaires. Ils continuèrent d’avancer et trouvèrent finalement l’origine des afflux de démons.

Un grand portail maintenu par un inquisiteur permettait aux démons d’affluer avant qu’ils ne soient envoyés par vagues. Un affrontement particulièrement violent débuta alors, des traits d’ombre fusèrent et des coups furent échangés. A l’extérieur de la construction des membres de l’expédition parvinrent à neutraliser l’installation du grand portail démoniaque.

L’inquisiteur quant à lui fut rapidement blessé mais ce dernier ne ressaisi et retourna la situation qui lui semblait désavantageuse en aspirant la force vital du commandant du Verdict argenté et en déversant ensuite sur le groupe une pluie de flammes gangrenées. Le combat qui jusqu’alors semblait équilibré tourna au cauchemar, sans la moindre pitié et profitant du moment de faiblesse du groupe l’inquisiteur créa alors une faille démoniaque de laquelle sorti tout un groupe de diablotins.

Uzonan décida de couvrir la débandade du groupe et ne les rattrapa jamais. Lorsque les fuyards arrivèrent à la Halte, Yillir, la responsable en l’absence de ce dernier décida d’y retourner avec une équipe de soldats de la lumière mais s’ils affrontèrent l’inquisiteur, Uzonan fut finalement déclaré disparu au combat.

Depuis lors, cette mauvaise nouvelle ainsi que la tension des combats et la fatigue rendent l’atmosphère particulièrement pesant à la Halte de la Destinée. La gestion du camp semble avoir été transférée à la Draeneï Yillir qui n’esquisse plus le moindre sourire, ses yeux soulignés par des cernes.

Ce contenu a été publié dans Événements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.