A la recherche d’une escouade sancteforge

(event inter guildes Animé par Vel’taad et Nirvelli)

La halte de la destinée semble reprendre un peu du poil de la bête face à la légion, le portail fermé l’afflux de démons à sensiblement diminué bien qu’ils soient toujours en zone de conflits.

Yillir, la Draenei remplaçant Uzonan au commandement du camp depuis sa disparition, a appris au groupe que l’insigne d’un membre d’une escouade de repérage avait été retrouvé. Ces sancteforge avaient pour mission de faire un relevé topographique des lieux pour faciliter les prochaines actions offensives du camp ainsi que de rassembler les frères potentiellement dispersés sur Argus. Sans cette équipe la Halte ne pourrait prendre le risque de diminuer ses effectifs défensifs pour tenter une offensive contre les démons.

Yillir demanda alors à la coalition d’aller enquêter sur ce qui aurait pu être arrivé à ses confrères.

Une expédition fut alors envoyée, avec pour mission chercher et secourir. Mais cette dernière fit rapidement face à l’hostilité d’Argus, devant s’abriter de rochers lâchés sur le groupe depuis les hauteurs par semble t-il des Eredars. Avançant lentement, enjambant des ruisseaux d’une substance douteuse ils furent attaqués par des limons, ces derniers semblaient faits de goudron et présentèrent quelques difficultés à êtres défaits. Ruinant ce qu’il restait d’armure à certains.

Le groupe découvrit un autre insigne d’un sancteforge non loin d’un de la Cohorte d’Argus, un groupuscule Eredar. Ils continuèrent alors leur progression avec encore plus de méfiance, ayant le sentiment de s’aventurer dans la gueule du loup, et firent alors face à l’Inquisiteur, celui la même qu’ils avaient affronté et contre lequel Uzonan avait du couvrir leur fuite. Mais le démon ne semblait pas vouloir les affronter et les laissa en compagnie de Pantheras d’un un portant le nom de Raga considérablement plus imposant que les autres.

S’en suivi un combat ardu, ou le groupe encerclé essaya de se défaire de ces créatures, et ce ne fut qu’au prix de lourdes blessures et de réflexion qu’ils parvinrent à mettre leurs ennemis en déroute. Le groupe trop affaibli pour poursuivre ses recherches décida de retourner au camp pour soigner les blessés, remplacer les pièces d’armure anéanties.

C’est le lendemain au petit matin que fut découvert le corps sans vie du Haut-Croisé Armald, après un examen la mort est liée à la magie gangrenée.

La peau de son buste ayant noirci, strié de fines failles vertes. Ce serait les complications dues à cette corruption qui l’aurait mené à la mort.

Alors que le corps pourra être rapatrié en Azeroth c’est un coup dur pour ceux qui restent sur Argus, leur rappelant la fébrilité de la vie et la mort peut arriver à tout moment.

(La mort du personnage a été à l’initiative du joueur)

Ce contenu a été publié dans Événements, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.